• Southpaw, magistralement talentueux

    Les films sur le thème du combat, et de la boxe sont considérables. Il est donc compliqué aujourd'hui de sortir un film réussit et n'étant pas un copié-collé d'anciens chef d’œuvres comme les Rocky, Fight Club, Million Dollar Baby... C'est le défi que s'est imposé Antoine Fuqua, réalisateur d'Equalizer et d'autres films d'actions en réalisant Southpaw (La rage au ventre). Au départ, Marshall Mathers (Eminem) devait jouer le rôle du personnage principal, mais cette idée a été changée, et c'est Jake Gyllenhaal qui l'incarnera. Cependant, pour les fans du très grand rappeur, il produit malgré tout la bande-originale, et certains aspects du film sont tirés de sa vie. Rachel McAdams (True Detective), Forest Whitaker (Dope) et Naomie Harris (Skyfall et Spectre) en font également parti. 

    Southpaw, magistralement talentueux

     

    Southpaw, magistralement talentueux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

         50 Cent, Jake, Oona Laurence, Rachel, Miguel Gomez, Skylan Brooks

     

     

     

     

    Antoine Fuqua remplit son rôle de producteur et donne une réelle couleur, une profondeur innée au film. Un septième art emphatique mais qui fait florès. 

    Billy Hope est champion du monde de boxe. Sa vie est sereine malgré son passé trouble. Comme son nom l'indique, elle est faite d'espoir : il a une femme, Maureen, et une fille Leila. C'est ce qui fait son bonheur, et d'une manière ou d'une autre, il va le perdre. Sa femme sera tuée et la garde de sa fille retirée. Southpaw, c'est l'histoire d'un gars comme les autres qui doit escalader les différents échelons afin de redevenir ce qu'il était.

    Southpaw, magistralement talentueux

     

    Que dire du film? 

     

    Comme son titre l'indique, La rage au ventre est ressentie par tout le monde. Que ce soit Billy, ou bien par nous-même. L'intensité et la dimension impitoyable, presque indubitable de la vie se fait ressentir. Vous aurez, sans aucun doute, une envie de donner des coups colossaux aux personnages indifférents aux états d'âmes de Billy.

    La prestance est surtout dans l'expression des sentiments. Le caractère tragique, profond du film pourrait nous faire penser à de beaux poèmes Romantiques. Dès le début, même s'il ne se passe rien, vous serez immergé dans le film. Tellement immergé que l’événement principal, celui qui fera basculer l'histoire du film, c'est à dire la mort inhumaine de Maureen, vous fera certainement pleurer. Et puis à partir de là, vous n'êtes plus maître de vos émotions. Quoi qu'il se passe, tout ce que vous pourrez faire, c'est pleurer, et espérer que vos sanglots soient entendus par Billy et par Leila. Parce que oui, ils sont séparés, la garde ne lui est plus attribuée. 

    Southpaw, magistralement talentueux

    Le jeu d'acteur est excellent, d'une virtuosité originale de la part de Jake. Pendant 5 à 10 mois, il devait faire 2 heures de sport tout les jours pour obtenir son corps robuste. Son personnage est compliqué, on a parfois envie de le secouer et lui dire "Hey, t'as une fille! Oui, ta femme est morte, mais regardes ce qu'il te reste!" (mais vu son physique, on évitera de faire les malins devant...). Son évolution est notable. Il doit laisser de côté la force sanglante, naturelle, pour opter à la force stratégique, au respect...Il doit devenir un homme nouveau, un homme changé. Et sa motivation est bien évidemment sa fille, la seule personne qui lui reste. Cette relation est parfaitement maîtrisée entre les deux personnages mais aussi entre les deux acteurs, Oona Laurence est incroyable malgré son jeune âge. Et Rachel est parfaite pour le peu de temps de jeu.

    Southpaw, magistralement talentueux

    Les combats sont filmés de manières réelles, on a l'impression que c'est un match en direct que l'on regarde à la télé. Les gros plans sur les combattants, les ralentis lors des coups, l'originalité des combats. La boxe est bel et bien le thème du film, mais ce n'est pas pour autant un film d'action.

    Southpaw, magistralement talentueux

     

    Cette reconstruction d'un homme qui va escalader différentes étapes pour atteindre son objectif est inspirante. C'est une belle morale, ne jamais perdre espoir et rester concentré sur ce qu'on possède. Les autres films de ce genre nous montrerait un homme sombrant dans son sport jusqu'à n'avoir plus rien et remonter miraculeusement les échelons. Mais Southpaw est totalement éloigné, le personnage sombre à la fois dans son sport mais encore plus, moralement parlant. Ce qui est développé, c'est son mental et sa relation familiale avec sa fille qui devient de plus en plus compliquée. C'est également un facteur de pincement au cœur. 

    Southpaw, magistralement talentueux

    C'est une trame narrative connue, déjà employée, mais elle est ici différente. On sait bien évidemment ce qu'il va se passer, mais ça ne change absolument rien à la qualité du film. On est tenu en haleine jusqu'à la fin, les constitutions morales du film nous font tout oublier.

    Le film est cruel, il exprime la simple réalité, il n'y a aucun échappatoire positif. Comme dirait le coach de Billy dans le film : "Ces gamins, on leur apprend un tas de conneries. Ça va aller, tout va bien, tu vas y arriver, tu contrôles tout... On contrôle rien du tout, on ne contrôle pas notre destin, tout nous tombe dessus sans qu'on puisse rien y faire." C'est un message très pessimiste, mais c'est pourtant la réalité.

    Il ne faut pas oublier la bande-originale du film. Elle est produite par Eminem, un artiste ayant prouvé au monde qu'il est capable également de remonter les échelons après des coups dur. Le film est inspiré de ce grand personnage qu'est Eminem, de sa relation et de l'importance de sa fille... Chaque scène est purement intense grâce à la bande-son. L'ingéniosité de ce rappeur a marqué les scènes de combats, mais aussi les scènes pré-combats.

    Southpaw, magistralement talentueux

     

    9,5/10 Southpaw est innovant et se démarque des autres films par sa dimension sentimentale. Les relations entre les acteurs sont mis en avant, avant-même les scènes de combats. Malgré tout, les bagarres sont d'une beauté "Phenomenal" (Eminem) et Jake nous prouve à nouveau son talent incommensurable qu'il donne sans compter. Un film à voir même pour ceux qui n'aiment pas la boxe. Comme le dit Maureen dans ce chef d'oeuvre : "Billy Hope knows how to take a punch, but he also drops bombs". Vous allez vous prendre un coup qui changera à jamais vos clichés sur la boxe.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :